PNLT & PNLS Imprimer

L’ augmentation des cas faux négative des analyses de frottis d'expectoration et la croissance des maladies de poitrine non-TB communes parmi les patients vivant avec le VIH ont convaincu les institutions que la radiologie devient un outil de plus en plus important pour détecter la TB et d'autres maladies chez les patients avec VIH/SIDA. Les PNLT & PNLS peuvent accélérer la détection des cas de TB et réaliser les réductions des coûts substantielles en utilisant la radiologie numérique directe dans leurs études de prévalence et programmes comme alternative des anciens systèmes analogues avec films.

Pour la couverture par les PNLT des secteurs éloignés où les radiologues ou des pneumologues sont limités ou non disponible du tout, le diagnostic à distance des images de radiographie numériques apporteront une solution pratique. La lecture d'image (à travers du réseau des téléphones cellulaires) peut être soutenue dans le proche avenir par le Diagnostic Aidé par l'Ordinateur. Ces deux innovations ouvrent de nouvelles solutions pour les PNLT et PNLS pour la détection des cas de TB. Les économies en opération des nouveaux systèmes de radiologie numérique quant au vieux systèmes analogues avec des films peuvent dépasser les 100.000 € par an pour les centres avec une sortie quotidienne de plus de 200 patients examinés.

PNLT défi: un cas concret

Un véritable exemple d'un PNLT en Afrique centrale face aux grands défis pour détecter les cas de TB à l'heure. “Entravé par l'inaccessibilité géographique (grandes distances, l'insuffisance des moyens de transport), l'instabilité du personnel formé et le mauvais fonctionnement des liens entre le traitement des centres de santé de diagnostic et des centres de santé, le taux de détection dans le reste du pays reste pauvre. Le taux de détection est également bas pour TB pulmonaire à frottis négatif (10%) et de la TB extra-pulmonaire (19%), résultant d'un manque de matériel de diagnostic aux centres, car seulement 167 sur 1269 centres de santé ont des équipements de radiographie qui fonctionnent”.